Imprimer

BRASSINNE, Émile

BRASSINNE, Émile

 

Né en 1805
Décédé en 1894

Mathématicien français

Professeur à l'École Impériale d'Artillerie de Toulouse
Professeur à l'Académie des Sciences de Toulouse
Inspecteur de l'École des Arts et Sciences industrielles de Toulouse

Bibliographie :
1853 : Précis des Œuvres mathématiques de P. Fermat et de l'Arithmétique de Diophante
1865 : Une leçon d'algèbre pour servir à l'histoire de la théorie des équations
1867 : Éléments de géométrie descriptive appliquée à la coupe des pierres et à la charpente, à l'usage des ingénieurs, des architectes et des aspirants aux écoles du gouvernement







Affichage par page
Trier par
Référence: 280

A reparaître

violet.jpg  rouge.jpg

On peut regarder Fermat comme le premier inventeur des nouveaux calculs.
Joseph-Louis LAGRANGE, Leçons sur lecalcul des fonctions

Fermat cultiva avec un grand succès la science des nombres, et s'y fraya des routes nouvelles.
Adrien-Marie LEGENDRE, Théorie des nombres

La seule forme à adopter, pour la reproduction des ouvrages de Fermat, est celle du Précis français que nous avons essayé de rédiger, en nous appliquant à n'altérer ni à omettre aucune des idées ou des démonstrations de l'auteur, et en profitant pour notre exposition des avantages de l'écriture algébrique moderne. Par ce moyen, nous espérons avoir rendu aisément intelligibles des propositions dont l'élégance et la finesse sont obscurcies par des notations sans simplicité. Nous avons pensé qu'il suffisait, pour conserver la tradition historique, de transcrire quelques exemples de l'écriture algébrique ancienne, aussi imparfaite pour exprimer les énoncés, qu'incommode pour le développement des déductions et des calculs.
Émile BRASSINNE, Introduction

*

-5%