Imprimer

CANTOR, Georg

CANTOR, Georg

CANTOR, Georg

 

Né le 19 février 1845 à Saint-Pétersbourg
Décédé le 6 janvier 1918 à Halle

Mathématicien allemand

 

 Extrait de l’article Cantor (Georg), par René Taton, Dictionnaire des biographies, PUF, 1958

« Mathématicien allemand né à Saint-Pétersbourg le 19 février 1845.
Fils d’un marchand danois, il étudia en Russie, puis à Zurich, à Göttingen, et à Berlin.
Il fut successivement privat-docent (1869), professeur adjoint et professeur titulaire (1879) à l’Université de Halle. 
Après des travaux sur la théorie des nombres, il se consacra à partir de 1874 à une œuvre beaucoup plus révolutionnaire, la création de la théorie moderne des ensembles, fondée sur un approfondissement de la théorie des nombres algébriques et une audacieuse extension du concept d’infini.
De telles théories devaient obligatoirement se heurter à de farouches oppositions, d’autant qu’elles soulèvent de délicates difficultés logiques. Cantor rencontra l’hostilité presque unanime des mathématiciens et les dures polémiques qu’il dut soutenir compromirent sa santé mentale, déjà ébranlée.
G. Cantor mourut le 6 janvier 1918 dans un asile d’aliénés de Halle, au moment où le caractère profondément génial de son œuvre était presque universellement reconnu. »







Affichage par page
Trier par
Référence: 062

A reparaître

rouge.jpg

Le véritable fondateur de la théorie générale des ensembles comme discipline mathématique indépendante fut le grand mathématicien allemand Georg Cantor ; nous lui devons, en particulier, l'analyse de concepts comme ceux d'égalité de puissance, de nombre cardinal, d'infinité et d'ordre. 
La théorie des ensembles de Cantor est une de ces disciplines mathématiques qui sont présentement dans un état de développement intense. Ses idées et ses manières de voir ont pénétré presque toutes les branches des mathématiques et ont exercé partout une influence stimulante et féconde.
 Alfred TARSKI, Introduction à la logique, 2e édition, 1969

*

-5%