Imprimer

MONGE, Gaspard

MONGE, Gaspard

MONGE, Gaspard

 

Né le 10 mai 1746 à Beaune (Côte-d'Or)
Décédé le 28 juillet 1818 à Paris

Mathématicien français

 

 


Extrait de l’article MONGE (Gaspard), par René Taton, Dictionnaire des biographies, PUF, 1958

« Mathématicien français né à Beaune (Côte-d'Or) le 10 mai 1746. Fils d'un modeste marchand, il fit ses études aux collèges de Beaune et de Lyon.
Engagé comme dessinateur à l'École royale du Génie de Mézières en 1764, il y révéla bientôt ses dons exceptionnels.
Répétiteur de mathématiques auprès de l'abbé Bossut en 1766, il obtint bientôt la chaire de mathématiques (1769), puis celle de physique (1770).
Plusieurs mémoires de géométrie infinitésimale attirèrent l'attention de l'Académie des Sciences qui le désigna comme correspondant en 1772, puis comme adjoint-géomètre en 1780. Chargé dès 1780 d'un enseignement d'hydrodynamique au Louvre, il abandonna l'école de Mézières lorsque, en 1783, il succéda à Bezout comme examinateur des élèves de la marine.
Partisan enthousiaste de la Révolution, il fut ministre de la Marine du 10 août 1792 au 10 avril 1793. Il participa ensuite activement à l'effort de fabrication de guerre ainsi qu'à la réorganisation de l'enseignement scientifique.
C'est ainsi qu'il prit une part importante à la création de l'École Polytechnique et de l' École normale de l'an III, ainsi qu'à l'enseignement dans ces deux écoles.
Il fut ensuite chargé de mission en Italie où il fit la connaissance de Bonaparte. Participant à l'expédition d'Égypte à la demande du général en chef, Monge fut désigné comme président de l'Institut d'Égypte. Rentré avec Bonaparte en octobre 1799, Monge fut bientôt nommé membre du Sénat conservateur, tout en reprenant son enseignement à l'École Polytechnique.
Son amitié pour Bonaparte lui fit accepter l'Empire auquel il demeura fidèle jusqu'à la fin. Privé d'une partie de ses honneurs par la Restauration, il mourut à Paris le 28 juillet 1818.
Considéré à juste titre comme le fondateur de la géométrie descriptive moderne, Monge a renouvelé l'étude de la géométrie analytique et de la géométrie infinitésimale de l'espace. »







Affichage par page
Trier par
Référence: 065

rouge.jpg

Cet ouvrage doit être loué pour sa grande clarté, sa concision dans l'exposé, sa progression bien ordonnée du plus facile au plus difficile, la multitude des nouvelles idées qu'il apporte et pour une réalisation parfaite. A cause de cela, nous devons en recommander la lecture ; on y puisera une riche nourriture spirituelle qui contribuera incontestablement à la conservation et au progrès du véritable esprit géométrique qui manque parfois dans la mathématique nouvelle.
Carl Friedrich GAUSS, Compte rendu de la 3e édition de la Géométrie descriptive dans les Göttingische gelehrle Anzeigen, (31 juil. 1813)

31,00 € *
Référence: 287

rouge.jpg

Les Feuilles d'Analyse appliquée à la Géométrie contiennent avec la présentation nouvelle de théories déjà connues, la systématisation et l'extension de résultats dispersés dans les études antérieures de Monge ainsi que l'exposé de résultats nouveaux de la plus haute importance.
Si les chapitres relatifs aux plans tangents et aux normales ou à la courbure des surfaces n'apportent pas de grands progrès sur les travaux antérieurs relatifs aux mêmes sujets, ils en renouvellent ou en précisent l'exposé. Les divers types de surfaces étudiés ne sont pas nouveaux et Monge avait rencontré la plupart d'entre eux dans ses travaux précédents, mais il ne leur avait consacré que des études très brèves, tandis que les différents chapitres des Feuilles d'Analyse en constituent des monographies assez complètes. Deux fils directeurs le guident dans cette voie : l'étude conjuguée des familles de surfaces définies par un même mode de génération et des équations aux dérivées partielles correspondantes et la théorie des caractéristiques qui apparaît pour la première fois de façon explicite dans cet ouvrage.
Cette œuvre tient une place de premier plan dans l'histoire de la géométrie infinitésimale.
René TATON, L'œuvre scientifique de Monge, 1951

45,00 € *
*

-5%