Imprimer

EDDINGTON, Arthur Stanley

EDDINGTON, Arthur Stanley

EDDINGTON, Arthur Stanley



Né le 28 décembre 1882 à Kendal, Angleterre
Décédé le 22 novembre 1944 à Cambridge, Angleterre

Astronome, physicien anglais





1898 : High School, Brymelin School, Weston, Angleterre

1902 : BS de Physique à l'Université de Manchester
1905 : MA de Mathématiques à l'Université de Cambridge
1905-1944 : Boursier, puis directeur de l'Observatoire Royal de Greenwich
1907-1944 : Enseignant, puis professeur d'Astronomie à l'Université de Cambridge
1915 : Membre de la Royal Society
1921-1923 : Président de la Royal Astronomical Societé

Ouvrages :
1920 - Space, Time and Gravitation
1921 - Espace, Temps et Gravitation (trad. française)
1923 - Mathematical Theory of Relativity
1926 - The Internal Constitution of Stars
1928 - The Nature of the Physical World
1929 - Science and the Unseen World
1930 - Why I Believe in God: Science and Religion, as A Scientist Sees It
1935 - New Pathways of Science
1939 - The Philosophy of Physical Science
1946 - Fundamental Theory








Affichage par page
Trier par
Référence: 341

bleu.jpg

Par sa théorie de la relativité, Albert Einstein a révolutionné la pensée scientifique en physique.
Les points fondamentaux de son œuvre sont les suivants :
Il a réussi à séparer incomparablement mieux qu'on ne l'avait fait jusqu'alors la part de l'observateur et celle de la nature dans les phénomènes observables. La perception d'un objet par un observateur dépend de sa propre situation et des conditions dans lesquelles il observe ; ainsi, pour prendre un exemple simple, un accroissement de distance lui fera paraître l'objet plus petit et moins net. Nous corrigeons presque inconsciemment nos perceptions en interprétant ce que nous percevons. Mais nous en sommes arrivés maintenant à un point où nous pouvons constater que les corrections faites par l'observateur pour tenir compte de son mouvement ont toujours été par trop grossières. La question ne s'était guère posée, parce qu'en pratique tous les observateurs avaient sensiblement le même mouvement, celui de la Terre. L'espace et le temps physique ont été trouvés étroitement liés à ce mouvement de l'observateur ; ils n'ont pu conserver une individualité dans l'Univers extérieur à nous que mêlés l'un à l'autre d'une manière assez intime pour rendre leur combinaison parfaitement homogène. Quand nous avons fait refluer cet espace et ce temps jusqu'à leur propre source – l'observateur –, l'Univers qui reste nous apparaît sous un jour étrange auquel nous ne sommes pas accoutumé ; en réalité, il se trouve simplifié et les phénomènes fondamentaux présentent une unité qui, habituellement, nous est cachée. Les résultats déduits de ce nouveau point de vue et soumis au contrôle de l'expérience ont tous reçu, à une exception douteuse près, une confirmation éclatante.
Arthur Stanley EDDINGTON, Préface

69,00 € *
*

-5%